Ressources n° 4 : Routes d'exil, chemins d'hospitalité

6,64 €

  • Nouveau
  • Envoyer à un ami

    Ressources n° 4 : Routes d'exil, chemins d'hospitalité

    Ressources n° 4 : Routes d'exil, chemins d'hospitalité

    Les migrations humaines sont un phénomène universel. La multiplication des motifs qui poussent à l'exil en font un défi pour les chrétiens et pour tous les hommes et femmes de bonne volonté.

    Destinataire :

    * Champs requis

      OU  Annuler

Les migrations humaines sont un phénomène universel. La multiplication des motifs qui poussent à l'exil en font un défi pour les chrétiens et pour tous les hommes et femmes de bonne volonté.

Parution : 13/10/2016

Edition : OLIVETAN

Présentation : 17,5 x 25,5

Poids : 145 grammes

Nb. de pages : 64

Livre neuf

6,64 €

La foi chrétienne peut être comprise comme une hospitalité radicale. Dieu, père prodigue, accueille sans condition, bouleversé de joie et bras ouverts (Luc 15.11 ss.). Et en son fils, il se tient sur notre seuil, à notre porte, sollicitant inlassablement sa place à notre table (Apocalypse 3.20). Il est l’hôte accueillant et l’hôte accueilli. Et le salut est précisément le passage de ces frontières, évoquées par l’épître aux Ephésiens, que sont le désespoir, la relégation, la haine, la séparation, l’étrangeté, l’errance… (Eph 2.12 ss.). Appelés à être témoins auprès de tous d’une hospitalité vitale, nous en sommes d’abord les bénéficiaires.

Les exilés qui cherchent à nous rejoindre méritent mieux que nos peurs. Ils méritent :

  • Notre lucidité : les frontières, de toute nature, sont indispensables à la vie ; mais elles ne jouent leur rôle que si elles sont poreuses.
  • Notre conviction : Dieu avec nous passe et repasse les frontières qui nous séparent de lui, de nous-mêmes, de notre frère et notre sœur, de notre prochain.
  • Notre responsabilité : répondre de la foi que nous avons reçue et qui nous tient vivants, ce n’est pas seulement penser, parler, agir, c’est d’abord être rencontré et rencontrer.

C’est dans la rencontre que l’Eglise naît et qu’elle se tient. Et pour l’exilé en marche, la rencontre est sans doute le premier des asiles.

(Extrait de l'éditorial de Laurent Schlumberger)

Au sommaire de ce numéro :

Ouverture

  • Au nom d’une hospitalité radicale, par Laurent Schlumberger

Découvrir

  • Le jour où je suis devenu un exilé, propos recueillis par Muriel Menanteau
  • Accueillir des mineurs migrants sans abri, par Jan-Albert Roetman et Patrick Paillieux
  • Une fraternité renouvelée, par Valérie Mali
  • Le réseau Esaïe, par Anne-Marie Cauzid
  • Eléments de vocabulaire par Emmanuel de Bary

Analyser

  • Accueil des réfugiés, où en sommes-nous ? par Jean Fontanieu
  • Le sang, le sol et l’étranger, par Jean-Pierre Sternberger
  • Un engagement durable par Didier Crouzet
  • Exilés l’accueil d’abord ! par Daniel Cassou
  • Les mineurs isolés migrants, par Christine Lazerges
  • Le syndrome de l’invasion, par Sarah Belaïsch
  • Heurts et bonheur d'un compagnonnage, par Muriel Menanteau

Interpréter

  • Le christianisme et la crise contemporaine des identités, par Jean-Daniel Causse
  • La mondialisation des migrations internationales, par Catherine Wihtol de Wenden
  • Enraciné et déraciné, par André Gounelle
  • Pourquoi la question des migrants est‐elle si difficile à traiter en France et en Europe ? par Clotilde Clark-Foulquier

 A la rencontre

  • Entretien avec Lucile Mesnil. Comment se vit l'accueil des migrants à Calais et quelle est la réaction des habitants ?

Dans la même catégorie :

icon

Des questions ?

Accéder à notre FAQ

icon

Paiement sécurisé

Transaction sécurisée via notre banque.

icon

Envoi rapide

Expédition de votre commande sous 48h.